ou pourquoi Epicezmoica arrête sa commercialisation

Depuis quelques années déjà nous voyons apparaitre sur nos tables et dans nos assiettes des cristaux de sel de multiples couleurs ainsi que des moulins à sel pour les accompagner. Sels roses, bleus,… Vous avez été nombreux à venir vers moi pour obtenir d’avantages d’informations sur ces sels qu’on disait meilleurs pour la santé.
Seulement voilà, cette folie du sel  appauvrit une fois de plus les richesses de notre planète. Parce que jusqu’à quand ? Ce sel qui date de milliers d’années, combien de temps encore pourrons-nous en extraire avant d’en faire une matière introuvable ?

Image 18

Allez, pour la peine, petit récapitulatif :
Les dépôts salins furent découverts dès l’époque des chasseurs-cueilleurs, mais ce sont les Celtes qui furent les premiers à récolter le sel à ciel ouvert, par évaporation. Le précieux chlorure de sodium permettait non seulement de rehausser le goût, mais aussi de conserver les aliments. Très abondant dans la nature, le sel est généralement extrait des océans, mais on peut également en trouver sous forme de roche à l’intérieur de la terre : le sel gemme.

Le sel gemme est une roche de la famille des roches salines (ou évaporites) formée par du sel marin fossile qui date de l'ère secondaire où une partie de l’Europe était recouverte par la mer (entre 200 et 60 millions d'années)

 

Formation des mines de sel
Lors des temps géologiques, petit à petit, les couches de sel d'évaporites marines (premier stade) furent écrasées par des sédiments plus denses (second stade). On peut assister ensuite au cours des temps géologiques à une remontée du sel par les fissures de l'écorce terrestre, le sel devenant plastique sous certaines pressions. Ce mouvement d'un minéral, un solide dur et rigide pourtant, est un écoulement lent du sel. Il s'effectue, à l'échelle microscopique, par glissement des plans contenant les atomes, le long des lignes de dislocation du cristal et on obtient les diapirs, qui sont très recherchés par les pétroliers parce qu'ils peuvent déterminer des réservoirs d'hydrocarbures.

 

Extraction du sel
Un procédé pour extraire le sel gemme consiste à extraire du sel solide par une exploitation en carrières ou en mines. On sait extraire le sel gemme du sol ou du sous-sol depuis de très longues années et même depuis la préhistoire. Dans certaines régions du monde les techniques d‘extraction minière utilisées sont encore très anciennes. Les ouvriers découpent péniblement en dalles au moyen de pics et de barres à mines des couches de sels allant jusqu'à 60 mètres d'épaisseur. Les risques endurés par les mineurs sont d'un danger extrême, vu le peu de sécurité dû au manque de moyen financier de ces pays en voie de développement par exemple au Mali.


Dans les mines modernes, on accède par un puits à un réseau de galeries parallèles et perpendiculaires. Le gisement est exploité selon la méthode dite des " chambres et piliers abandonnés " qui consiste à laisser en place, suivant un schéma pré établi, des piliers de sel aux dimensions calculées de telle sorte que les terrains sus-jacents demeurent stables.

 

Sel bleu de Perse
Mine creusée par les humains primitifs il y a environ 5000 ans, cette mine est encore en usage aujourd’hui et produit plus de 500 tonnes de sel par an, utilisé dans la cuisine et pour les souvenirs…

sel gemme


Selon une enquête faite de 1971 à 1979 il y a encore plus de 1milliard de tonnes de minerai laissés dans la mine, qui est extrait à l'aide de machines et de dynamitage souterrain…

 

Sel rose de l’Himalaya
La mine de sel de Khewra est la plus importante source de sel gemme du Pakistan au début du XXIe siècle, produisant en moyenne plus de 350 000 tonnes par an. Elle est située à Khewra dans le Pendjab pakistanais.

Découverte par les troupes d'Alexandre le Grand au IVe siècle av. J.-C., son exploitation commerciale ne commence qu'avec l'Empire moghol (1526 – 1857), plusieurs siècles plus tard. À partir de 1872, pendant l'occupation britannique, plusieurs modifications sont apportées dans le but d'augmenter sa production. Elle revient au gouvernement pakistanais après la partition des Indes en 1947.
En 2012, la société Pakistan Mineral Development Corporation exploite la mine, dont les réserves exploitables prouvées sont de 82 millions de tonnes minimum. Cette mine est aussi une importante destination touristique, qui attire plus de 40 000 visiteurs chaque année.


En 2012, la mine comprend dix-neuf niveaux, dont onze souterrains. À partir de l'entrée, la mine s'étend jusqu'à 730 mètres dans la montagne ; la longueur totale des galeries est d'environ 40 km ; la partie souterraine couvre une superficie d'au moins 110 km. L'extraction du sel gemme se fait selon la méthode des chambres et piliers : la moitié du sel est extraite, le reste sert à soutenir le toit. L'extraction du sel se fait manuellement par des travailleurs « détenteurs d'un titre d'exploitation héréditaire » qui leur est transmis par un système établi du temps de l'occupation britannique.

potasse allemande

 

Voilà, dans l’idée de préserver ces magnifiques ressources ou de les laisser à la disposition de la santé de certains, Epicezmoica ne mettra plus à la vente ces merveilles. J’espère que vous comprendrez ma démarche et que vous m’excuserez de ce désagrément.
Amicalement,
Julie